EVASION ENTRE NOUS
Hommage à Sean Connery 93321210
Hommage à Sean Connery Popupb10




Rejoignez le forum, c’est rapide et facile

EVASION ENTRE NOUS
Hommage à Sean Connery 93321210
Hommage à Sean Connery Popupb10


EVASION ENTRE NOUS
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.
Derniers sujets
» Endroits magiques.
par Peggy Hier à 21:24:18

» Poulet aux poivrons et olives vertes
par Peggy Hier à 20:50:49

» 4 bonnes idées de recyclage avec de vieux bocaux en verre
par Peggy Ven 23 Sep - 21:17:19

» Krabat, L'apprenti sorcier - Film d'Animation en VF
par Peggy Ven 23 Sep - 20:38:04

» Voyons combien de temps vous pouvez retenir votre rire - Animaux drôles
par Peggy Jeu 22 Sep - 21:08:11

» Électricité, Gaz Et Profits : Des Vérités Choquantes Sur La Flambée Des Prix
par Peggy Jeu 22 Sep - 20:49:38

» Mots qui rient
par Peggy Mer 21 Sep - 17:56:14

» Angélique – Guillaume Musso
par Peggy Mer 21 Sep - 16:07:38

» Tout et rien - Énigme Qui suis-je ?
par Peggy Mar 20 Sep - 21:01:47

» Open Bed - Pièce de théâtre
par Peggy Mar 20 Sep - 20:48:15

» Grand Corps Malade 2022 Mix - Grand Corps Malade Album Complet - Meilleur Chanson 2022
par Peggy Lun 19 Sep - 21:00:20

» Les caractères spéciaux sur les majuscules
par Peggy Lun 19 Sep - 20:21:06

» Top blagues sur les personnes âgées et les retraités
par Peggy Dim 18 Sep - 21:14:44

» Un Lourd Secret - Film en Français
par Peggy Dim 18 Sep - 21:03:26

» Drôles d'animaux
par Peggy Sam 17 Sep - 21:15:36

» Le gâteau au chocolat végan et sans matières grasses à manger sans modération
par Peggy Sam 17 Sep - 20:52:33

» 8 conseils pour sauver une pelouse brûlée
par Peggy Ven 16 Sep - 22:15:37

» Dessin animée en Français 2015
par Peggy Ven 16 Sep - 21:43:42

» Rencontres drôles d'animaux effrayants
par Peggy Jeu 15 Sep - 22:01:46

» La nouvelle révolution industrielle - ARTE
par Peggy Jeu 15 Sep - 21:31:42

» *Pensées* Autrement
par Peggy Mer 14 Sep - 20:49:50

» Les ténèbres et la nuit – Michael Connelly
par Peggy Mer 14 Sep - 20:36:36

» Un claustrophobe dans un train - Énigme Logique
par Peggy Mar 13 Sep - 21:41:13

» Piece de théâtre - Les jumeaux avec Jean Lefebvre
par Peggy Mar 13 Sep - 21:15:29

» Johnny Hallyday Full Album - Johnny Hallyday Album complet - Johnny Hallyday Greatest Hits 2022
par Peggy Lun 12 Sep - 16:27:57

» Forcez la fermeture d un logiciel
par Peggy Lun 12 Sep - 15:45:57

» On termine la semaine en humour
par Peggy Dim 11 Sep - 21:25:37

» Film complet en français 2020 / Meilleur film d'action fantastique
par Peggy Dim 11 Sep - 20:52:15

» On ne voit pas ça tous les jours
par Peggy Sam 10 Sep - 21:07:06

» Magret de canard aux quetsches, miel et épices
par Peggy Sam 10 Sep - 20:59:22

» 20+ Astuces de Survie que les Gens Connaissent Mal
par Peggy Ven 9 Sep - 19:28:48

» Lino - Film d'animation en français
par Peggy Ven 9 Sep - 18:46:43

» Hommage à la reine Elisabeth II
par Peggy Ven 9 Sep - 18:22:55

» Elle danse dans tout les pays! Chorégraphie bien ridicule....
par Peggy Jeu 8 Sep - 22:18:58

» Inondations : une menace planétaire - ARTE
par Peggy Jeu 8 Sep - 21:55:43

» Citations humoristiques
par Peggy Mer 7 Sep - 20:08:15

» Agatha Raisin enquête, Tome 27 : Les Pissenlits par la racine - M. C. Beaton
par Peggy Mer 7 Sep - 19:41:39

» Ordre où règne l’éloquence - Énigme Fort Boyard
par Peggy Mar 6 Sep - 21:50:27

» Une journée ordinaire - Pièce de théâtre avec Alain et Anouchka Delon
par Peggy Mar 6 Sep - 21:23:38

» SIA Greatest Hits Full Album 2022 - SIA Best Songs Playlist 2022
par Peggy Lun 5 Sep - 22:29:23

» Le panneau de configuration sous Windows 10 et 11
par Peggy Lun 5 Sep - 21:20:21

» Un bon moment de rigolade
par Peggy Dim 4 Sep - 21:46:28

» Élémentaire mon cher Lock Holmes - Film en français
par Peggy Dim 4 Sep - 21:24:28

» L'honneur des Cipolino - Pièce de théâte
par Peggy Sam 3 Sep - 21:48:09

» Selfies en délires
par Peggy Sam 3 Sep - 21:11:14

» Lasagnes ricotta-épinards
par Peggy Sam 3 Sep - 21:03:51

» Info jardinage du mois de septembre 2022
par Peggy Ven 2 Sep - 21:45:55

» Abominable - Dessin animé en français
par Peggy Ven 2 Sep - 21:15:31

» Chien intelligent dans une piscine
par Peggy Jeu 1 Sep - 22:27:54

» Les loups,magnifique reportage animalier
par Peggy Jeu 1 Sep - 21:07:44

» Belles perles de la police et de la justice
par Peggy Mer 31 Aoû - 21:57:39

» Lounge Covers Popular Songs - Cool Music 2022
par Peggy Mer 31 Aoû - 21:39:48

» Apostrophons-nous - Pièce de théâtre
par Peggy Mer 31 Aoû - 21:19:36

» James Patterson, David Ellis – Insoluble
par Peggy Mer 31 Aoû - 21:09:17

» Sans le savoir - Énigme Qui suis-je ?
par Peggy Mar 30 Aoû - 22:33:10

» Clap de fin pour Internet Explorer
par Peggy Lun 29 Aoû - 20:47:58

» Humour du jour
par Peggy Dim 28 Aoû - 21:08:14

» Hold Up - Film HD en français
par Peggy Dim 28 Aoû - 20:39:11

» Des photos spectaculaires 1
par Peggy Sam 27 Aoû - 20:41:35

» Marbré moelleux orange chocolat
par Peggy Sam 27 Aoû - 20:19:56

» Une idée de génie qui ne vous viendra pas à l'esprit Dites adieu aux piles de la télécommande
par Peggy Ven 26 Aoû - 22:43:25

» L'âge de glace 3 Le temps des dinosaures
par Peggy Ven 26 Aoû - 22:30:44

» Perroquets intelligents et drôles
par Peggy Jeu 25 Aoû - 22:47:30

» Nicaragua, la beauté au naturel - Voyager au Nicaragua
par Peggy Jeu 25 Aoû - 22:19:56

» Catherine Bardon - La Fille de l’ogre
par Peggy Jeu 25 Aoû - 21:57:46

» Proverbes et dictons
par Peggy Mer 24 Aoû - 22:03:18

» Une belle prise ! - Énigme Logique
par Peggy Mar 23 Aoû - 21:09:20

» Chevalier & Laspalès " Déviation obligatoire"
par Peggy Mar 23 Aoû - 20:47:40

» Bruno Mars Greatest Hits Full Album 2022 - Bruno Mars Best Songs Playlist 2022
par Peggy Lun 22 Aoû - 21:53:19

» Consultez la vitesse de votre RAM directement dans Windows
par Peggy Lun 22 Aoû - 21:21:00

» Quelques blagues pour finir ce dimanche en riant
par Peggy Dim 21 Aoû - 20:27:14

» Arthur et Merlin - Film fantastique en français
par Peggy Dim 21 Aoû - 20:05:17

» Une série de photos inattendues 4
par Peggy Sam 20 Aoû - 21:13:55

» Filets de sole à la florentine
par Peggy Sam 20 Aoû - 21:01:33

» Création d'une barrière (clôture) en bois de palette très simple et efficace
par Peggy Ven 19 Aoû - 21:56:33

» The Punisher and Black Widow - Film d'animation en français
par Peggy Ven 19 Aoû - 21:36:49

» Il en fallait trois ?!
par Peggy Jeu 18 Aoû - 21:23:25

» Impôts En France : Une Guerre Déclarée Aux Classes Populaires ?
par Peggy Jeu 18 Aoû - 21:15:35

» Perles du bac 2
par Peggy Mer 17 Aoû - 21:06:24

» Luca Tahtieazym – La forêt
par Peggy Mer 17 Aoû - 20:28:55

Rechercher
 
 

Résultats par :
 

 


Rechercher Recherche avancée

HOMMAGES

Stop homophobiePrévention Sida
Le deal à ne pas rater :
Pèse-personne connecté – XIAOMI Mi Body Composition Scale 2 à ...
14.99 €
Voir le deal

Hommage à Sean Connery

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Hommage à Sean Connery Empty Hommage à Sean Connery

Message par Peggy Dim 1 Nov - 17:17:28

Hommage à Sean Connery

Hommage à Sean Connery Mort-de-Sean-Connery-les-hommages-emus-de-Daniel-Craig-et-des-stars

Incarnation mythique du célèbre agent 007, l'acteur écossais Sean Connery est mort samedi 31 octobre à l'âge de 90 ans. Il avait été le premier à jouer James Bond, le héros de Ian Fleming.

Une voix grave, un regard ténébreux : l’acteur écossais restera à jamais associé au célèbre espion britannique qu’il a incarné dans sept épisodes.

On l’appelait Bond. James Bond. Il n’était pourtant pas le seul à avoir porté ce nom, et il en avait porté bien d’autres : épiques (le roi Arthur, Robin des bois et Richard Cœur de Lion), célèbres (William Forrester, Guillaume de Baskerville et Henry Jones), parfois maudits (Zed dans le désastreux Zardoz, Allan Quatermain dans La Ligue des Gentlemen extraordinaires). Mais s’il n’en restait qu’un, ce serait celui de son premier grand rôle : James Bond, l’agent secret 007 au service secret de Sa Majesté d’Angleterre.

Après un demi-siècle sur les écrans, Sean Connery est mort, a annoncé sa famille à la BBC, samedi 31 octobre. Il avait 90 ans. Il était né le 25 août 1930 à Edimbourg, capitale de l’Ecosse. De cette mère-patrie, il était fier au point d’arborer le kilt en toute occasion propice (même lors de son anoblissement par Elizabeth II, en 2000, occasion que la presse britannique s’accorda à trouver non propice), d’intituler son autobiographie Being A Scot (Etre écossais), et de conserver imperturbablement son accent caractéristique, même lorsqu’il jouait un personnage d’une autre nationalité.

Fils d’une femme de ménage et d’un ouvrier, il claque tôt la porte de l’école et s’essaye à des métiers divers : livreur de lait, maçon, modèle pour l’Ecole des beaux-arts, vendeur de voitures d’occasion, maître-nageur… Il exerce même la profession exotique de vernisseur de cercueils. « J’ai fréquenté tellement de secteurs différents que c’en est une plaisanterie. Et aucun d’eux ne me convenait le moins du monde », confiait-il au journaliste Roger Ebert sur le tournage des Incorruptibles de Brian De Palma, en 1986.

Un succès fulgurant
Après un passage de trois ans dans la marine, il travaille assidûment à sa carrière… sportive : excellent footballeur, il s’adonne au culturisme et (selon son site officiel, mais l’information est régulièrement mise en doute) aurait atteint la troisième marche du podium de Mr. Univers en 1950. Il commence alors à apparaître sur scène et à l’écran. Des rôles de figuration d’abord, que sa stature élégante lui permet de gagner aisément.

La gloire se fait attendre, mais il refuse la carrière de footballeur professionnel qu’on lui propose. Ce n’est qu’au bout de longues années d’acharnement qu’il décroche ses premiers vrais rôles, avec Les Criminels de Londres, puis Je pleure mon amour (Another Time, Another Place), dans lequel il donne la réplique à la belle Lana Turner. Nous sommes en 1958, on découvre un jeune homme de 28 ans dont la belle voix grave tempère le jeu un peu tâtonnant, tout en effets de sourcils – qu’il a alors foisonnants.

Séducteur
Y naît surtout le mâle moderne, que les hommes rêvent d’être et les femmes d’avoir : as de la réplique assassine mais peu bavard, jouant savamment du sourcil – qu’il a su élaguer –, séducteur, mais jamais vraiment rustre, bien habillé, toujours, et toujours élégant, même pendant la bagarre. Sportif, en somme, dans le sens chic du terme. Le cinéma, qui adaptait depuis les années 1930 les aventures d’Arsène Lupin « gentleman cambrioleur », vient de trouver son « gentleman espion ».

Sean Connery jouera Bond dans sept films, de 1962 à 1983. Lorsque sort On ne vit que deux fois, en 1967, il a 37 ans, et décide de renoncer au rôle, le temps pour George Lazenby d’une unique prestation. Puis Sean Connery revient à Bond en 1971 dans Les diamants sont éternels, avant de partir à nouveau, laissant la place à Roger Moore. Dans une interview de 1972, il raconte : « J’ai voulu me retirer après l’avoir joué cinq fois, et je n’ai tourné Les diamants sont éternels que parce qu’il pouvait me rapporter 1 million de dollars pour le Fonds écossais pour l’éducation. » Mais en 1983, il revient à Bond encore, pour Jamais plus jamais, un épisode non officiel de la saga.

Comment comprendre ces allées et venues ? Plusieurs hypothèses se confrontent, et le discours de l’acteur lui-même a pu varier : il était trop âgé (Roger Moore, son aîné de trois ans, jouera pourtant 007 jusqu’à ses 58 ans), trop las des intrigues répétitives, trop prisonnier des tournages rapprochés et désireux de ne pas s’enfermer dans le rôle… La carrière qu’il poursuit en parallèle de ses jeux d’espion ne laisse pourtant rien à désirer. Il y reste un homme à femmes.

Dirigé par Alfred Hitchcock, il mène l’enquête sur une blonde au passé trouble, jouée par Tippi Hedren, dans Pas de printemps pour Marnie (1964). La même année, dans La Femme de paille, il fait d’une brune envoûtante (Gina Lollobrigida) la veuve noire idéale pour son vieil oncle. Puis c’est une comédie, L’Homme à la tête fêlée (1966), dans laquelle il devient fou pour rire, assailli par toutes les femmes, les blondes (Joanne Woodward), les brunes (Jean Seberg). Enfin Edward Dmytryk l’entraîne sur les terres du western avec Shalako (1968), où il sauve une blonde aux cheveux fous (Brigitte Bardot) d’Apaches vindicatifs.

Sean Connery collabore avec le réalisateur américain Sidney Lumet à cinq reprises, dont le controversé The Offence, en 1972. Dans la peau du sergent Johnson, enquêteur épuisé par les longues années de service sur les traces d’un violeur de petites filles, il offre une performance glaçante. Le film est si noir qu’il sera interdit dans plusieurs pays et n’apparaîtra sur les écrans français qu’en 2007, après trente-cinq ans de purgatoire. L’une des raisons les plus souvent avancées pour expliquer cette censure est que la performance radicale de Sean Connery aurait pu nuire à la carrière étincelante de son plus célèbre avatar… l’agent secret James Bond.

« Il est presque impossible de tenter d’effacer l’image de Bond », observait Sean Connery dans une interview de 1989. S’il est loin d’avoir connu le sort d’un Mark Hamill (le Luke Skywalker de Star Wars, qui continua de tourner beaucoup après la saga, mais ne parvint jamais à revenir sur le devant de la scène), il n’en est peut-être pas passé loin. On peine souvent à se rappeler que c’était lui qui donnait la réplique à Tippi Hedren dans Pas de printemps pour Marnie. Et qui se souvient aujourd’hui, malgré son acharnement à le répéter, qu’il a joué au théâtre, et tenu en 1961 le rôle de Macbeth pour la télévision canadienne ?

En 1993, Vanity Fair retranscrivait pour un portrait de l’acteur cette analyse de Sidney Lumet : « Je ne pense pas qu’il ait beaucoup évolué en tant qu’acteur. C’est plutôt l’opinion qui s’est enfin mise à la mesure de ce qu’il peut faire. J’ai toujours su de quoi il était capable. John Huston, quand il l’a engagé pour L’Homme qui voulut être roi, le savait également. Sean a toujours su jouer comme un géant. Mais c’est seulement dans les dix ou quinze dernières années que les gens ont commencé à dire : “Ça alors ! Il sait jouer !” »

Un Oscar pour un second rôle
Il y a bien deux identités derrière son nom : James Bond, et Sean Connery vieux. 007 semble avoir absorbé sa jeunesse. Sourcils noirs et barbe blanche, calvitie assumée (il portait la perruque dès Dr. No), toujours séduisant, mais plus Bond : dès L’Homme qui voulut être roi, en 1975, Sean Connery est frappé de vieillesse. Il a 45 ans. Peut-être vieillir était-il sa seule voie de salut.

Cette gueule cinégénique post-Bond, on la retrouve presque à l’identique pour ses rôles les plus populaires, du milieu des années 1970 jusqu’au début des années 2000 : Le Lion et le Vent, Un pont trop loin, Highlander, Indiana Jones et la dernière croisade, A la poursuite d’Octobre rouge… C’est un Sean Connery blanchi qui reçoit en 1986 un British Academy Film Award pour son rôle de Guillaume de Baskerville dans Le Nom de la Rose de Jean-Jacques Annaud, et son seul Oscar, celui du meilleur acteur dans un second rôle, assorti d’un Golden Globe, pour Les Incorruptibles, en 1987.

Après un demi-siècle de carrière, le passage au nouveau millénaire sera le seuil de trop. Toujours fringant à 69 ans face à Catherine Zeta-Jones dans Haute voltige de Jon Amiel (1999), plus à l’aise que jamais dans sa posture fétiche de pygmalion en 2001 dans A la rencontre de Forrester de Gus Van Sant, il refuse les rôles de Morpheus dans Matrix et de Gandalf dans Le Seigneur des anneaux, mais signe pour celui d’Allan Quatermain dans La Ligue des Gentlemen extraordinaires de Stephen Norrington, adaptation à gros budget du célèbre comic d’Alan Moore.

Le film est un succès commercial, mais un carnage critique. Sean Connery n’en avait pas attendu la sortie pour inaugurer une retraite méritée. Les mauvaises langues se plurent à rappeler que Forrester aurait fait un testament avec plus de panache. Mais ces dernières semblent être restées tout au long de cette carrière bien remplie le cadet des soucis de Sean Connery.

A 34 ans, il déclarait au journaliste du Saturday Evening Post qui l’interrogeait sur ses ambitions : « Plus que tout, j’aimerais devenir un vieil homme avec une belle tête. Comme Hitchcock. Ou Picasso. Ils ont travaillé dur toute leur vie, mais ils ne montrent aucune lassitude. Ils n’ont pas perdu un seul jour avec toutes ces absurdités qui peuvent envahir une existence. Ils savent que la vie est plus qu’un stupide concours de popularité. » N’en déplaise à cet agaçant jouvenceau qu’est toujours 007, Sean Connery a parfaitement réussi.

Au revoir Mr. Sean Connery Hommage à Sean Connery XHqwfVC


Hommage à Sean Connery IjOrLAi
Peggy
Peggy
Admin


https://evasionentrenous.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Hommage à Sean Connery Empty Re: Hommage à Sean Connery

Message par lapinbleu2 Lun 16 Nov - 6:08:13

Bel hommage !! C'était un sacré acteur.
lapinbleu2
lapinbleu2


Revenir en haut Aller en bas

Hommage à Sean Connery Empty Re: Hommage à Sean Connery

Message par Peggy Lun 16 Nov - 14:39:36

Bonjour, lapinbleu,

Oh! oui, pour moi, c'était mon préféré des James Bond.
J’espère que tu as passé un beau week-end car dans le jardin cela doit être plus agréable.
Merci de passer me faire un coucou.

Hommage à Sean Connery 3580c20551f81c37104643ee67c3ae4a A la prochaine.


Hommage à Sean Connery IjOrLAi
Peggy
Peggy
Admin


https://evasionentrenous.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Hommage à Sean Connery Empty Re: Hommage à Sean Connery

Message par lapinbleu2 Lun 16 Nov - 17:31:46

Le jardin c'est terminé. Je suis en train de rechercher une maison dans le Gard ou bien dans l''Hérault. ça fait 14 ans que je suis en Savoie. Je souhaite me rapprocher de ma famille. Je suis originaire de Nîmes. J'en ai trouvé deux dont une qui me plait beaucoup. Je suis bloqué à cause du reconfinement. En plus les visites sont interdites que ce soit par les particuliers ou par les agences.
lapinbleu2
lapinbleu2


Revenir en haut Aller en bas

Hommage à Sean Connery Empty Re: Hommage à Sean Connery

Message par Peggy Lun 16 Nov - 18:51:48

Et bien cela a du drôlement te changer de vivre en Savoie, la température est un peu plus fraîche qu'à Nîmes. Hommage à Sean Connery 1%20(6)
Espérons que ce sacré virus va nous lâcher et que nous pourrons reprendre une vie normale.


Hommage à Sean Connery IjOrLAi
Peggy
Peggy
Admin


https://evasionentrenous.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Hommage à Sean Connery Empty Re: Hommage à Sean Connery

Message par lapinbleu2 Lun 16 Nov - 19:50:04

T'as raison. Le corona ça commence à faire. J'adore cette région. Je ne crains pas le froid mais le chaud m'incommode d'avantage. Figure toi qu'en Savoie en été il fait parfois plus chaud qu'à Nîmes. C'est pourquoi la maison qui me plait se trouve en Cévennes afin d'avoir moins chaud. Toi tu es bien dans le sud ?
lapinbleu2
lapinbleu2


Revenir en haut Aller en bas

Hommage à Sean Connery Empty Re: Hommage à Sean Connery

Message par Peggy Lun 16 Nov - 21:05:46

Oui, mais c'est vrai qu'avec le changement climatique, en été il fait souvent moins chaud dans le sud que dans le sud ouest, Paris ou le grand Est. C'est sur que dans les Cévennes tu seras mieux.


Hommage à Sean Connery IjOrLAi
Peggy
Peggy
Admin


https://evasionentrenous.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Hommage à Sean Connery Empty Re: Hommage à Sean Connery

Message par lapinbleu2 Mar 17 Nov - 6:01:37

Bonne journée !! A bientôt !!
lapinbleu2
lapinbleu2


Revenir en haut Aller en bas

Hommage à Sean Connery Empty Re: Hommage à Sean Connery

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum